Chanvre : Histoire & Avenir

Les utilisations du chanvre dans l'histoire ont été multiples et elles nous révèlent le potentiel incroyable de cette plante malheureusement oubliée et dénigrée depuis le siècle dernier.

Le chanvre est bien connu des civilisations et ce depuis des milliers d’années.

Parmi les nombreuses plantes qui constituent la pharmacopée traditionnelle, le chanvre est un très bon élève. En effet, il a été longtemps cultivé et utilisé par l’homme pour les très nombreuses applications.

Car le plus grand atout du chanvre c’est bien sûr sa polyvalence.

Il permet de se nourrir, de s’habiller, de se chauffer, de se déplacer, de se soigner, de se détendre, de s’éveiller… et ce qui est valable depuis si longtemps, l’est encore aujourd’hui, et ce n’est pas fini !

les romains utilisaient beaucoup le chanvre

L’Origine :

Connu depuis le Néolithique, environ 10 000 ans avant JC, le chanvre était récolté à l'état sauvage, mais la culture du chanvre a commencé il y a environ 5 000 à 6 000 ans en Chine. Les premières traces de cannabis en Europe remontent quant à elle à l'Antiquité.

Le chanvre, Cannabis Sativa en latin, est donc l'une des plus anciennes plantes au monde domestiquées par l’homme.

 

Alors que le chanvre en France semble tirer ses origines de son importation en Gaule par les Romains aux environs du IIème siècle, il semble que les Gaulois avait semble-t-il déjà commencé sa culture bien avant.

 

L’Essor :

Mais c’est au Moyen-Age que l’essor du chanvre prend une dimension stratégique.

L’Empereur Charlemagne encourage fortement sa culture car grâce à ses propriétés nutritives et en raison des nombreuses utilisations de sa fibre (textiles, cordages et voiles de bateau…). Les nations ont lutté pour ce commerce florissant. Les paysans pouvaient même payer en chanvre.

Et c’est un peu plus tard, au milieu du XIIème siècle, lors des invasions arabes, que l’utilisation du chanvre se fera pour la fabrication du papier en Europe. L’origine du papier de chanvre est chinoise et ce savoir s’est ainsi transmis jusqu’à nous.

C’est ce papier qui sert de monnaie et surtout de moyen de diffusion pour des ouvrages manuscrits et de nombreux textes littéraires, philosophiques ou scientifiques (mathématique, astronomie, médecine, etc.).

La première Bible imprimée de Gutenberg en 1450 était en chanvre.

Jusqu’au XVIIIème siècles, les navires utiliseront la seule force du vent et le chanvre est indispensable pour fabriquer les cordages, les câbles, les échelles et les haubans, ainsi que les voiles.
«Un navire de taille moyenne utilise 60 à 80 tonnes de chanvre sous forme de cordages et 6 à 8 tonnes sous forme de voile, par an. », révèle le professeur agrégé d'histoire Serge Allegret.

Les différentes conquêtes et le commerce ont également permis de diffuser la culture du chanvre et notamment de l’introduire en Amérique du Sud par les espagnols.

Le chanvre a donc été un matériau de choix et de valeur stratégique comme peuvent l’être le pétrole aujourd’hui ou le charbon auparavant.

les bateaux étaient chargés de cordages et de voiles de chanvre

En France :

Colbert créé alors la Corderie Royale de Rochefort sur Mer pour produire des cordages de navire, dont le plus long qui y était produit mesurait environ 195 m de longueur (soit une encablure).

La Canebière, la célèbre avenue de Marseille, qui s’appelait autrefois « Cannebis », tire son origine du provençal « Canebe », qui vient du latin « Cannabis ».

A partir du Moyen Age, Marseille va devenir l’un des plus grands comptoirs de chanvre au monde, et la « chanvrière » fosséenne sera réputée pour la fabrication et le commerce des élingues et des cordages.

Avant la première guerre mondiale, la France était devenue un des pays les plus importants du chanvre au niveau mondial, puisque le pays était le premier producteur avec plus de 200 000 hectares exploités.

Durant la seconde guerre d’indépendance de 1812, le chanvre russe fut un sujet de discorde entre les États-Unis et l’Angleterre. Et aussi l’une des raisons de l’envahissement de la Russie par Napoléon…

Marseille a été un des plus grands ports d'expottation du chanvre pour les bateaux

Le Déclin :

Mais à partir du XIXème siècle, l’industrialisation et la culture du coton, devenu de plus en plus populaire aux Etats-Unis notamment, ont changé la situation de façon radicale.

A l'époque coloniale, le coton était cultivé dans d'immenses plantations pour être ensuite importé en Europe.

La production du coton a alors presque entièrement remplacé celle du chanvre dans l’industrie du textile.

Les bateaux, devenu à vapeur, n’avaient plus besoin de voile ou de cordage. Les céréales cultivées à grande échelle comme le blé, le seigle ou l’avoine ont remplacé les champs de chanvre.

La demande croissante de papier a permis de développer une nouvelle technique à base de cellulose et de pâte de bois.

 

Le Coup de Grâce :

L’usage du chanvre chargé en THC (tétrahydrocannabinol) et donc en tant que stupéfiant s’est répandu, au même titre que l’opium, la cocaïne ou l’héroïne, et cela a poussé les gouvernements à prendre des décisions de contrôle puis d’interdiction, déclarant ces substances comme des drogues suite à la Conférence internationale sur l'opium en 1911-1912 à La Haye.

En conséquence, le cannabis est devenu illégal dans de nombreux pays.

Et de ce fait, non seulement ce chanvre contenant du THC, également utilisé en médecine, mais aussi le chanvre plus « industriel », qui ne contient que de très faibles quantités de THC, ont été inclus dans l'interdiction.

Suite à la fameuse Prohibition aux Etats-Unis, le « Marijuana Tax Act » impose une taxe à tous les acteurs de la filière.

Avec l’appui de certains industriels et lobbys puissants, il s’en suit une vaste campagne de diabolisation anti-cannabis lancée dans les médias. Suite à cette campagne, le cannabis fut renommé marijuana.

Cette médiatisation de propagande va durer plusieurs années, impactant les minorités américaines, et principalement les afro-américains.

campagne de diabolisation du chanvre aux Etats-Unis

Et Pourtant :

La production de chanvre a pourtant repris aux Etats-Unis pendant une courte période au cours de la Seconde Guerre mondiale. On a donc vu apparaître des publicités comme "Hemp for Victory" (Chanvre pour la victoire), parce que le chanvre était nécessaire en tant que matière première pour la création textile d’uniformes et bien plus encore. Malheureusement, après 1945, l’interdiction du chanvre revient, obligeant la destruction des champs et des récoltes existantes.

Et pourtant, en France, la culture du chanvre industriel perdure et dans les années 1960, l'Inra et la FNPC (Fédération nationale des producteurs de chanvre) entament un programme de sélection variétale pour mettre au point des cultivars monoïques et surtout à faible teneur en THC.

 

Et Maintenant :

Aujourd’hui troisième producteur mondial derrière la Chine et le Canada, la filière du chanvre en France s’est principalement développée pour l’utilisation de la fibre (ou chènevotte) pour la construction, l’isolation, le paillage des cultures ou les litières animales.

Actuellement, la culture est donc réglementée et autorisée à condition que les variétés sélectionnées ne dépassent pas un taux de 0,2% de THC.

L’huile de chanvre, issue des graines entières ou décortiquées, est particulièrement intéressante pour ses applications alimentaires et cosmétiques.

le chanvre est une plante qui procure de nombreux bienfaits

Le Renouveau :

Avec les changements actuels de consommation et la prise de conscience des ravages de l’industrie sur notre environnement depuis quelques années, le chanvre retrouve peu à peu sa place et l’on redécouvre ses propriétés nutritives en alimentation, régénératrices en cosmétiques et apaisante en produits de bien-être.

Cette plante, BIO par nature, qui pousse sans pesticides ni engrais, avec 10 fois moins d’eau que pour produire du coton, qui dépollue les sols des métaux lourds et absorbe de grande quantité de CO2 pour purifier notre air. Le chanvre nous révèle à nouveaux ses secrets et des études scientifiques ont montré que la plante de cannabis pourrait avoir des effets très positifs sur la santé humaine.

Le Canada, qui cultive le chanvre depuis 1998, développe et étend ses surfaces cultivables, de même que les Etats-Unis depuis 2018, car les enjeux médicaux et économiques du cannabis thérapeutique, et notamment du CBD (cannabidiol) ont pris une ampleur sans précédent.

Le chanvre contient plus de 200 principes actifs (cannabinoïdes, terpènes, flavonoïdes).

 

L’Avenir :

Il nous appartient de continuer d’exploiter et de développer la culture du chanvre, de libérer son potentiel pour une alimentation saine, accessible à tous, qui nourrit les populations, soigne les malades, isole nos maisons, nous habille écologiquement, protège notre peau, notre planète et aussi l’avenir que nous laisserons à nos enfants.

 

« L’histoire du chanvre, c’est aussi l’histoire de l’Homme. »

Cédric

Monchanvre.fr

Commentaires (0)

Product added to wishlist

 

 

Le chanvre vous accompagne

au quotidien !

 

Inscrivez-vous et découvrez les nouveautés, les recettes,

les offres exclusives de Monchanvre.fr

Acceptez-vous les cookies ?

Un cookie est un petit fichier texte contenant des informations qu'un site Web transfère sur le disque dur de votre ordinateur à des fins d'archivage et nous permet d'analyser les modèles de trafic de notre site. Il ne contient pas de pépites de chocolat et vous ne pouvez pas le manger.